carnet tension cardiovasculaire

Améliorer la fiabilité des automesures de la tension avec la méthode MAM

tensiomètre électronique noter les résultats sur un carnet

Les tensiomètres électroniques modernes sont pour la plupart très performants et précis. A condition de bien respecter les instructions d’utilisation et d’adopter une position adéquate, ils délivrent en général une mesure fiable.

Mais une mesure unique communique-t-elle vraiment la réalité de notre tension artérielle au moment où elle est effectuée ? Pas toujours …

Les conditions de la mesure sont importantes

Il est tout d’abord utile de rappeler l’attention à porter aux facteurs de base susceptibles de modifier les valeurs de la tension artérielle, à commencer par l’état de repos de la personne.  Respecter certaines modalités est essentiel pour prendre sa tension dans des conditions optimales.

Il faut notamment être détendu, au calme et s’abstenir de fumer ou de consommer des boissons excitantes au moins 30 minutes avant. Sans s’assurer de ce contexte préalable, la mesure aura de grand risque d’être faussée par défaut.

Voir l’article : Comment bien prendre sa tension avec un tensiomètre électronique ?

Mais ce n’est pas tout. Durant la mesure, s’il est facile de s’abstenir de parler, c’est parfois moins évident de supprimer tout mouvement ou contractions musculaires involontaires. Il en est de même pour une petite toux ou un bâillement mal venu. Or tout cela peut également influer plus ou moins sur le résultat délivré par le tensiomètre.

La tension artérielle n'est pas constante

En effet, la tension artérielle n’est jamais parfaitement linéaire. Elle fluctue chez tous les individus naturellement au fil des pulsations cardiaques. Une petite variation des pressions systolique ou diastolique de quelques mmHg entre chaque battement est un phénomène habituel et normal.

Mais cette variation peut parfois être plus importante et rendre la fiabilité de la mesure plus aléatoire. Cela peut notamment être le cas chez les personnes souffrant de trouble du rythme cardiaque (arythmie), de pathologies cardiovasculaires ou prenant certains médicaments agissant sur la tension. La fiabilité de la mesure unique est alors plus incertaine.

Consultez également notre article sur les erreurs à éviter avec un tensiomètre.

Prendre sa tension 3 fois de suite

Pour diminuer de manière significative l’impact éventuel de tous ces paramètres une méthode efficace existe. Il s’agit de la MAM ou Mesure Artérielle Moyenne. Elle consiste à réaliser 3 mesures consécutives à environ 15/20 secondes d’intervalles et à établir la moyenne des valeurs relevées.

Dans le cas où l’une des 3 mesures donne des valeurs très éloignées des 2 autres il est recommandé de l’écarter et de refaire une prise supplémentaire.

schéma des 3 mesures consécutives méthode MAM

Cette méthode simple permet ainsi de diminuer fortement la part d’incertitude liée à une mesure unique. Elle oblige bien sûr à noter soigneusement les valeurs de chaque prise et à effectuer le calcul soit manuellement ou à l’aide d’une calculette.

Certains modèles de tensiomètres électroniques proposent une fonction MAM intégrée qui effectue les 3 mesures et affiche la moyenne en mode automatique. D’autres ne déclenchent pas les 3 mesures automatiquement mais permettent simplement de consulter leur moyenne.

Citons notamment les quelques modèles suivants figurant dans notre sélection : 

Particulièrement indiqué pour les personnes présentant des risques significatifs de fluctuations de leur tension, la méthode MAM leur permet d’obtenir un niveau de fiabilité plus élevé.

Elle pourra également être utilisée plus ponctuellement afin de vérifier la cohérence des mesures. Cela permettra ainsi aux personnes effectuant un suivi régulier de leur tension d’améliorer la confiance dans leurs mesures.

Lire aussi : Comment lire les résultats d’un tensiomètre électronique ?

Mis à jour le 02/03/2023 – © tension-sante.com

Envie de partager cet article ?

Pictogramme notice

Mode d’emploi ou notice perdus ? Retrouvez-les ici