carnet tension cardiovasculaire

Spengler Tensonic Poignet : test et avis

pictogramme 2 utilisateurs
Spengler tensiomètre poignet Tensonic

Sommaire

La précision au poignet signée Spengler

Le Spengler Tensonic en version poignet reprend les caractéristiques de son équivalent à bras. La fiabilité de la marque française n’est plus à démontrer et l’appareil ne fait pas exception.

Précis, doté des fonctionnalités de prévention essentielles et simple à utiliser il figure parmi les meilleurs modèles de la catégorie.

Le dispositif fonctionne sur le principe de l’oscillométrie qui analyse les vibrations de la paroi artérielle. Il permet une mesure rapide des pressions artérielle systolique et diastolique ainsi que de la fréquence cardiaque (pouls).

Un tensiomètre qui cumule les bons points et constitue un excellent choix pour tous ceux qui n’ont pas d’intérêt pour un modèle connecté.

Spengler tensiomètre à poignet Tensonic vue de profil

Présentation du Spengler Tensonic poignet

Spengler tensiomètre à poignet fonctions
Image Spengler

Le boîtier légèrement cintré se présente comme une copie rétrécie en hauteur du modèle à bras du même nom (lien ici). De fait, l’écran LCD perd en dimensions mais reste toutefois très lisible. Il est lui aussi pourvu d’un rétroéclairage bleu qui permet de l’utiliser confortablement dans toutes les conditions de lumière.

3 touches affleurantes aux fonctions claires sont présentes sur le boîtier. La touche SET permet de gérer les réglages et la touche M la partie mémoire de l’appareil.

Le bracelet brassard est ajustable pour un tour de poignet de 13.5 à 21.5 cm. Cette amplitude large permet de s’adapter à la quasi-totalité de la population sans problème. La mise en place est simple, on enroule le brassard autour du poignet en laissant un espace d’environ 1 à 2 cm avec la jonction de la main. Attention, le brassard ne doit absolument pas recouvrir la partie osseuse saillante présente sur le côté extérieur du poignet.

Astuce très pratique, l’étui de rangement fournit par Spengler est étudié pour permettre à l’utilisateur de placer son avant-bras sur le creux spécialement prévu. Le tensiomètre se retrouve alors automatiquement au même niveau que le cœur. Respecter cet alignement est impératif afin que la mesure ne soit pas faussée.

A lire : Comment bien prendre sa tension artérielle avec un tensiomètre électronique ?

Après un appui sur la touche Start le tensiomètre ajuste la pression si besoin et le gonflage commence. Un pictogramme en forme de cœur s’affiche pour confirmer que la fréquence cardiaque est bien détectée.

Le tensiomètre est garanti 3 ans par Spengler.

Fonctionnalités du tensiomètre

La prévention

Le Tensonic offre globalement une panoplie de fonctionnalités assez complète, notamment en matière de prévention.

Ainsi, l’appareil dispose d’un indicateur de risque d’hypertension OMS. Cet indicateur visuel est très utile pour renseigner immédiatement l’utilisateur d’une anomalie éventuelle dans sa tension, soit systolique soit diastolique, soit dans les deux.

Il est matérialisé par un curseur qui s’affiche à l’écran sur différentes positions le long de la bande de couleurs verticale disposée sur la gauche de l’écran. Elle représente l’échelle de risque associé au dépassement des valeurs maximales recommandées. Pour rappel, celles-ci sont de 140 mmHg pour la pression artérielle systolique et de 90 mmHg pour la pression artérielle diastolique.

Remarque :  ce système n’affiche qu’un seul curseur en face de l’échelle, c’est la valeur la plus haute des deux qui sera prise en compte pour déterminer sa position. Cela ne signifie donc pas que les 2 valeurs sont systématiquement au même niveau sur l’échelle.

Le tableau ci-dessous définit le niveau du risque et les actions de prévention conseillées.

tableau valeurs de risques hypertension OMS

Le Tensonic propose également une fonctionnalité de détection d’une éventuelle arythmie (battements irréguliers du coeur). Un logo en forme de cœur apparaîtra sur l’écran si le rythme cardiaque de l’utilisateur présente des variations de +/- 25% par rapport à la moyenne de la fréquence enregistrée durant la mesure.

En cas de persistance de l’affichage de ce symbole lors de plusieurs prises consécutives ou de manière systématique, il est impératif de consulter son médecin traitant sans tarder pour faire un bilan plus approfondi.

Lire aussi : Comment lire les résultats d’un tensiomètre électronique ?

Un logiciel perfectible

L’accès à différentes moyennes des mesures mémorisées est disponible sur l’appareil. L’utilisateur peut consulter pour chaque utilisateur les valeurs suivantes :

– Moyenne des résultats des 7 derniers jours du matin (plage horaire 05h00-09h00)
– Moyenne des résultats des 7 derniers jours du soir (plage horaire 18h00-20h00)
– Moyenne des 60 dernières valeurs enregistrées dans l’appareil

Il est dommage que Spengler n’ait pas ajouté une fonction de moyenne automatique des 3 dernières mesures qui aurait facilité le recours à la méthode MAM (Mesure Artérielle Moyenne). Celle-ci consiste à effectuer 3 mesures consécutives à 1 minute environ d’intervalle et à considérer la moyenne pondérée des 3 résultats. La valeur obtenue est ainsi plus représentative de la réalité de la tension artérielle au moment donné.

Le Tensonic n’est pas un modèle connecté. Il ne permet pas de transférer les valeurs des mesures vers une application mobile ou sur ordinateur. Il faudra donc archiver les données manuellement sur un carnet ou un fichier Excel dans le cadre d’un suivi régulier ou médicalisé.

Tout comme avec son équivalent à bras la gestion des erreurs lors des mesures est assez peu explicite. Ainsi un résultat manifestement erroné pourra tout aussi bien provenir d’un mouvement parasite ou de paroles durant la mesure que d’un mauvais positionnement du brassard. L’utilisateur devra donc faire particulièrement attention à bien respecter l’ensemble des consignes d’utilisation pour s’assurer d’une mesure fiable.

Il s’éteint automatiquement au bout 3 minutes d’inutilisation et est muni d’un indicateur d’usure des piles.

Spengler tensiomètre à poignet Tensonic
Image ouedkniss

Utilisateurs / Connectivité / Mémoire

L’appareil permet d’enregistrer directement en mémoire les 60 dernières mesures effectuées pour 2 utilisateurs, soit 120 au total.

Attention toutefois, le changement d’utilisateur nécessite une manœuvre peu intuitive. L’appareil utilise en effet par défaut le dernier emplacement mémoire utilisé. Pour basculer sur l’autre emplacement il faudra préalablement le sélectionner puis effectuer une opération d’extinction et rallumage de l’appareil. Même chose pour la lecture des enregistrements qui nécessitent d’être positionné sur l’emplacement mémoire que l’on souhaite consulter.

Il ne dispose pas de compte invité mais il est possible d’utiliser la fonction de suppression de la dernière mesure dont il dispose en appuyant sur la touche SET immédiatement après l’affichage du résultat. Cela évitera alors qu’elle ne soit mélangée avec celles de l’utilisateur régulier sélectionné.

Alimentation et autonomie

L’alimentation de l’appareil est assurée par 2 piles AAA fournies. L’autonomie annoncée par Spengler est d’environ 2 mois à raison de 3 prises par jours, soit équivalente à 180 mesures.

La majorité des utilisateurs ne sera sans doute pas sur une fréquence de contrôle aussi élevée et l’usure des piles ne sera pas un problème. Pour ceux qui en feront un usage plus intensif, le recours à des piles rechargeables sera intéressant, en veillant dans ce cas à ce qu’elle soit de très bonne qualité afin d’éviter une sous tension qui pourrait entraîner un mauvais fonctionnement.

Spécifications techniques

Source Spengler

– Tensiomètre au poignet
– Brassard 13.5 – 21.5 cm
– Mémoire 2 utilisateurs x 60 mesures
– Ecran LCD
– Moyennes sur 7 jours et globale
– Dépistage de l’arythmie
– Indicateur de risque OMS
– Certifié CE
– Arrêt automatique
– Poids (kg) : env. 117 g (sans piles)
– Dimensions de l’article (mm) : 77 x 64 x 32

Contenu de la boîte

Tensiomètre Tensonic

Mode d’emploi

2 x Piles AAA

Etui de rangement rigide

Spengler tensiomètre poignet Tensonic boîte

L'avis de la rédaction

Le Tensonic au poignet de Spengler est une déclinaison réussie de la version à bras dont la réputation est excellente auprès des professionnels de santé. A condition de bien respecter les consignes quand au positionnement du brassard bracelet la fiabilité de l’appareil n’appelle pas de reproches.

L’ergonomie générale est correcte même si la gestion de la mémoire pourrait être simplifiée. L’étui repose bras est bien pensé pour une mesure sans risque de mauvaise posture. Le Tensonic dispose des principales fonctionnalités de prévention avec une détection de l’arythmie et un indicateur de risque d’hypertension OMS très pratique.

Il ne propose pas de gestion des données via une application connectée et demandera par conséquent un enregistrement manuel des mesures sur un support pour un suivi au long cours plus rigoureux.

Au final un très bon modèle pour les utilisateurs qui recherchent un tensiomètre à poignet sans complexité, efficace et facile à transporter.

Spengler tensiomètre poignet Tensonic
Fiabilité
4.5/5
Fonctionnalités
4/5
Ergonomie
3.5/5

POINTS FORTS

Fiabilité des mesures

Indicateur de risque OMS

Détection du risque d’arythmie

Ecran rétroéclairé

Etui aide au positionnement

POINTS FAIBLES

Ergonomie logiciel perfectible

Gestion des erreurs 

Mis à jour le 27/10/2022 – © tension-sante.com

Envie de partager cet article ?

Le modèle à la une 💖

Omron X4 Smart M4 Intellit It tensiomètre

Sélection d'articles 🔎

Téléchargez votre fiche de suivi à imprimer

Miniature fiche de relevé de la tension artérielle
Cliquez sur l'image pour télécharger

Pour un suivi au long cours un carnet ultra économique pour 2 ans de mesures

Le livre pour tout comprendre à l’hypertension artérielle

Pictogramme notice

Mode d’emploi ou notice perdus ? Retrouvez-les ici